Marc d'Haenen

Projet Permaculture - Rwanda


Agriculture Durable et Responsable - Première partie

Depuis le 15 juillet 2017 j’ai été nommé en poste en tant que Consultant en Permaculture et agriculture BIO et responsable des Domaines Agricoles d’un propriétaire terrien Rwandais. Ces Domaines se situent sur plusieurs sites, notamment au Lac Muazi (Nord de Kigali) et au Lac Cyohoha (Sud de Kigali).


Le but de ce projet est basé sur deux axes importants
 
  1. Valorisation d’une plantation et d’une pépinière de Macadamias Située au Lac Cyohoha Sud (Frontière du Burundi – Province de Bugesera – District de Kamabuye) – En culture BIO.
 
  1. Valorisation des terrains Libres par l’initiation du maraîchage, de la production de légumes et de fruits BIO.

Macadamias
 
Le Domaine de Rebero, exploitation agricole de Noyer du Queensland (Macadamia), établie sur 15 ha. La pépinière de Canigo, non loin du site de Rebero, produisant les jeunes arbres de Macadamia.
 
Après étude il s’avère que la plantation de macadamia ainsi que la pépinière peuvent être améliorées de façon simple avec des techniques de base de la permaculture. Compostage, paillage, traitements BIO ou ancestraux, etc,… Ainsi que par des protocoles de greffage et de soins aux plantations.
 
Maraîchage
 
La pépinière de Canigo sert aussi de lieux de base pour le maraîchage. La valorisation des terrains se fait par la production de fruits et de légumes selon les principes de l’agriculture durable et responsable. Ce type d’agriculture tient compte de nombreux facteurs de régénération des sols, de création de biotopes favorables, de respect de l’environnement et des cycles de la nature, de respect de la composante sociale avec la création d’emploi, le bien-être des employés locaux et la formation continue du personnel.
La production de fruits et légumes servira en priorité à alimenter le restaurant et le service de repas aux patients de l’hôpital La Croix du Sud à Kigali.
 
Les graines utilisées proviennent de variétés anciennes, résistantes et reproductibles, en général de la marque belge « Semailles ». Graines BIO réputées pour leur qualité. Ou de graines Françaises de la marque Villemorin. Certaines graines proviennent du collectif Cocopelli.
 
Au niveau infrastructures, nous allons créer une serre de nurserie et de culture des plants fragiles, en utilisant les matériaux locaux de récupération.
 
Nous allons créer trois unités de compostage sur chacun des emplacements de culture.

Objectifs et réalisations
 
Macadamias, pépinière, maraîchage
 
L’approche de type « permaculture » devrait apporter de nombreux avantages à ce volet production de macadamia. Toutes les actions se feront progressivement, en utilisant au maximum les ressources dont on dispose et en limitant les coûts.
 
L’utilisation du compost et du paillage devrait compenser rapidement le fait que le sol est pauvre en matières organiques. Cet apport devrait booster rapidement la croissance et la production des arbres. On peut espérer une augmentation de production dans l’espace d’un an, avec une courbe croissante, pour atteindre son maximum après 3 à 4 ans.
La réalisation du compost et du paillage devrait pouvoir se faire en utilisant la biomasse locale représentée par les roseaux qui poussent en nombre au bord du lac. Cette ressource de biomasse a l’avantage de se trouver sur place et d’être d’un coût abordable.
 
Le traitement BIO des parasitoses et maladies des arbres devraient rapidement apporter un très grand bénéfice et une pérennité dans la culture. Bouillie Bordelaise, savon noir, et autres décoctions de plantes aromatiques peuvent soigner la majorité des maladies et éloigner les insectes ravageurs. A l’image de l’ail pour les termites. Ces produits naturels et totalement BIO ont l’avantage d’être d’un coût abordable.
Le fait de planter des plantes, arbustes voir même des arbres associatifs aux Macadamia va grandement aider à la création d’un écosystème en équilibre. Les plantes mellifères vont attirer les abeilles. Les arbres et plantes fixatives de l’azote dans le sol vont améliorer la santé des arbres.
 
La production de légumes et plantes aromatiques va utiliser les espaces interlignes et les terrains proches de la pépinière, tout en produisant les fruits et légumes utiles notamment au restaurant de l’hôpital. L’excédent peut-être vendu et être une source de revenus supplémentaires.
 
L’élevage de volaille sur le site peut aussi présenter de nombreux avantages. En effet, la volaille est un auxiliaire précieux sur une ferme. Les services rendus sont énormes. La production de volaille est très rentable et ajoute une plus value au projet.
 
Toutes ces actions s’inscrivent aussi dans une démarche sociale, en faveur des habitants de la région. La main d’œuvre sera prioritairement offerte aux habitants de proximité. La dimension « apprentissage et formation » sera mise en avant, à destination de notre personnel. Ces emplois et l’installation de la permaculture sera une excellente opportunité pour notre personnel de se former et s’éduquer à ces nouvelles techniques et au respect de l’environnement.
 
A terme il faut analyser et développer l’irrigation des arbres en saisons sèche ou contrôler si le compost et paillage peut suffire à la maintenance d’un niveau hydrique correct.
 
Ces propositions ne sont pas exhaustives, de nouvelles propositions viendront se greffer sur le projet au fur et à mesure de l’avancée de celui-ci.

Ma mission concrète
 
Concernant ce projet de Macadamia, ma mission sera axée sur plusieurs champs d’intervention sur les deux sites (plantation et pépinière) – Cette mission démarre le 15 juillet 2017 :
 
  • Monitoring et surveillance
  • Implantation des nouvelles pratiques de permaculture
  • Formation du personnel aux techniques de permaculture
  • Vérification de la mise en place de ces techniques
  • Mise en place des actions, compostage des roseaux, poulailler, plantations, maraîchage, aromatiques,…
  • Contrôle de la production
  • Surveillance phytosanitaire
 
Concernant la production maraîchère ma mission sera de créer la serre nurserie et valoriser les terrains disponibles en y cultivant de variétés de légumes répondant aux besoins du restaurant de l’hôpital. Ces cultures seront conduites selon les principes de la permaculture, sans utilisation de pesticides et engrais chimiques.









Météo Agadir



Partager ce site