Marc d'Haenen

La passion est le moteur de l’action !!!


Marc d’Haenen comptabilise plus de 30 années de « baroud » autour du monde, comme photographe, reporter, journaliste, Conférencier, sportif de haut niveau et amateur d’aventures extrêmes en tous genres…


Retour sur une carrière déjà bien remplie :

La passion est le moteur de l’action !!!
Dés le début des années 1980, Marc d’Haenen est animateur de radio libre, participant à ce qui deviendra plus tard « Radio Contact » (l'une des premières radios en Belgique). Il réalise des scénarios de bandes dessinées, collabore avec le dessinateur belge « Francis » (Marc Lebut et son voisin – La Ford T) et fréquente des personnalités telles qu’Edgard Kesteloot  (animateur de lémission de télé "le jardin extraordinaire" - RTBF).

En 1986, il signe son premier article sur les coulisses du rallye « Paris-Dakar » et couvre le tragique accident de Thierry Sabine et Daniel Balavoine pour la presse belge. Ce sera une révélation, le journalisme deviendra une passion.

Sur le plateau d'Entrée Libre, avec Philippe Soreil, RTL-TVI (1988)
Sur le plateau d'Entrée Libre, avec Philippe Soreil, RTL-TVI (1988)
En 1988, il collabore à l’émission « Entrée Libre » de Philippe Soreil sur RTL-TVI, avec la réalisation d’émissions sur le thème de l’aventure et des sports extrêmes. Moniteur de parapente, alpiniste (spécialisé dans l’escalade sur glace), skieur extrême,… Il multiplie les records du monde et autres premières réalisations mondiales. Il fait partie de l’élite des sportifs extrêmes de la vallée de Chamonix.

En 1989, il est chef d’équipe RTL-TVI pour l’Aventure Nordique dans le Vercors. Ensuite il part en ex-URSS comme conseiller technique auprès du Comité Olympique Russe, il sera l’un des premiers au monde à voler en parapente en Russie.

Avec les Massaïs du Lac Natron, en Tanzanie.
Avec les Massaïs du Lac Natron, en Tanzanie.
Fin des années 1980, début des années 1990, il s’installe pour de bon à Chamonix, c’est la grande époque de l’extrême, appelée les années  « Ushuaia ». Il collabore comme journaliste - photographe dans de nombreux magazines, journaux et revues, tels : Le Soir, VSD, Paris-Match, New Look, Ciné-Revue, etc,… Et occupe divers postes pour des chaînes de télévision : RTL-TVI, France 2 et France 3, TV8 MontBlanc,…

A cette époque il côtoie les grands noms de la montagne (Catherine Destivelle, Eric Escoffier, Jean-Marc Boivin, Isabelle Patissier, Christine Janin, Bruno Gouvy,…) et des grands noms de la science ou de la littérature (Roger Frison-Roche, Louis le Prince Ringuet, Le docteur Jean-Louis Etienne,…).

Au Klondike, sur les traces de "Croc Blanc".
Au Klondike, sur les traces de "Croc Blanc".
En 1991, il part sur les traces de Jack London, en refaisant l’intégralité de la route des chercheurs d’or du Klondike, au Yukon et en Alaska. Ce voyage sera un grand succès d’édition, avec des dizaines d’articles dans la presse du monde entier, des émissions radio, etc,… Pendant 6 ans il habitera au Yukon et fera de sa base « les Coureurs des Bois » un point de chute et un lieu d’accueil pour touristes d’aventure en manque de sensations fortes. Il deviendra guide de voyage titulaire au sein de « l’association des grands voyageurs guides » de Bruxelles. Il collaborera a différentes émissions de radio et télévision pour les chaînes CBS et Radio Canada.

Cette expérience du voyage d’aventure sera le début d’une nouvelle orientation dans la carrière de Marc d’Haenen, qui devient alors un spécialiste des reportages dans les pays lointains et les contrées isolées. (Tanzanie, Kenya, Grand-Nord Canadien, USA, Alaska, Sibérie, Thaïlande, Malaisie, Laos, Cambodge, Maroc, Sénégal, Mauritanie, Mali, Indonésie : Java, Bali, Sulawesi, Sumatra, Siberut,…). Son bagage scientifique en fait un connaisseur de la faune, la flore et les tribus primitives. Photographiant les derniers rhinocéros blancs, escaladant le Kilimandjaro ou vivant avec les hommes Fleurs dans la jungle de Sumatra. Il guide aussi des voyageurs sur les destinations qu’il connait bien : canada, USA, Afrique et Asie (notamment pour l’agence de voyages « Continents Insolites » de Bruxelles). 

Avec les Indiens Haida de l'Inside Passage (Colombie Britannique)
Avec les Indiens Haida de l'Inside Passage (Colombie Britannique)
15 ans avant les autres, il dénoncera  la problématique des bouleversements climatique, avec la fonte des glaciers des Alpes, les problèmes sur la banquise au Groenland, les soucis qu’ont les populations primitives à maintenir leur mode de vie traditionnel, etc,…

En 1996, il vit une expérience fantastique, au niveau de son implication, sur la rivière Taku en Alaska. C’est l’une des dernières grande rivière totalement sauvage en Amérique du Nord. Il y passera plus de 6 mois en autonomie totale, étudiant la faune, la flore, la migration des saumons et les impacts du réchauffement climatique sur les grands glaciers de la région. A de nombreuses reprises ses connaissances de la survie seront mises à rude épreuve.

A son retour en Belgique il fonde l’agence de presse ORIS, spécialisée dans les reportages de voyage, d’aventure et la faune sauvage et une agence de mode et de mannequins. Ses photos se vendront dans la presse européenne et belge,..

A la découverte de la calotte glacière du Groenland: l'Inlandsis.
A la découverte de la calotte glacière du Groenland: l'Inlandsis.
En 1997, il devient responsable, faisant fonction de rédacteur en chef, du magazine « Cap Aventure » pour le groupe Ciné Revue. Il présente une émission radio sur l’aventure pour  Bel-RTL. Il collabore aussi à de nombreuses émissions « Beau-Fixe » avec Jean-Michel Zecca.

En 1999, il part au Groenland pour une étude sur la problématique de la chasse au phoque et de la subsistance des tribus eskimo. Il visitera des villages isolés bien au-delà du cercle polaire, ira chasser et pêcher sur la banquise avec les eskimo. Fera un raid en traîneau à chiens sur la calotte glaciaire : l’Inlandsis. Et accompagnera des pêcheurs locaux sur leur bateau au milieu des icebergs. Ses articles et photos sur le sujet seront publiés dans : Le Soir, De Standaard, Ciné-Revue, Cap Aventure, Voyages-Voyages, Elders & Anders, etc,… Il  fera aussi des conférences pour la Fédération Belge de la Fourrure.

La traversée des Rocheuses Canadiennes en Harley Davidson.
La traversée des Rocheuses Canadiennes en Harley Davidson.
En 1999, alors heureux papa d’une petite « Julia », il se fixe en Belgique, et se lance dans un nouveau défi, le commerce. Durant une dizaine d’années il sera manager de trois magasins axés sur les nouvelles technologies (GSM – Téléphonie – Informatique et photo numérique). Il réalise des reportages photo sur les sujets qui lui tiennent à cœur, entre autre la musique… Il entreprend l’écriture d’un livre sur ses 20 ans de voyages et d’expériences à travers le monde « Au Nom de l’Aventure ».

Mais l’aventure n’est jamais loin… Entre l’un ou l’autre séjour sportif à Chamonix ou autre part dans le monde… La traversée des Rocheuses Canadiennes au guidon d’une Harley Davidson, des reportages sur le Base Jump, etc,… Le monde du commerce et la vie sédentaire n’est pas expérience réussie. En 2010 il décide de changer radicalement sa façon de voir les choses et réalise un de ses grands rêves : partir vivre au Maroc, un pays qu’il connait bien et qu’il fréquente assidument depuis près de 20 ans !

Au départ d'une étape du Mythique Marathon des Sables.
Au départ d'une étape du Mythique Marathon des Sables.
Installé à Agadir, il collabore à de nombreux médias, dont le journal L’Opinion, pour le quel il est « envoyé Spécial » sur les grands évènements sportifs. Sa passion de l’image se transforme en une volonté : transmettre les expériences qu’il a acquises tout au long de ces années en devenant formateur et enseignant auprès de différentes écoles de cinéma, radio et télévision. Il a la possibilité de vivre encore de grands rêves, dont notamment la couverture média du mythique Marathon des Sables. Un grand moment sera aussi la naissance de son Fils, Alexander, en juillet 2011.

Aujourd’hui, Marc travaille dans les secteurs qui lui plaisent et qui le comblent. Un bonheur de vivre avec sa famille dans un environnement qui lui convient. Le Maroc est un pays formidable où la tradition d’accueil est fantastique. L’aventure n’est jamais loin, le Maroc fourmille d’évènements sportifs et autres, on ne s’y ennuie jamais. La passion est toujours bien présente… 

Enseignement à l'Institut de Journalisme d'Agadir.
Enseignement à l'Institut de Journalisme d'Agadir.








Météo Agadir



Partager ce site